Devenir notaire : études, évolution de carrière et salaire

notaire

Publié le : 10 juillet 20236 mins de lecture

Dans la catégorie des officiers dépositaires de la puissance publique, les conseillers notariaux occupent une place primordiale. Leurs attributions ne se limitent pas à l’authentification d’actes, comme pourraient le penser certaines personnes. Si le métier d’officier public vous intéresse, découvrez ici le rôle du conseiller notarial et les informations liées à son travail.

Qui est l’agent notarial et quelles sont ses attributions ?

Le métier de notaire provient à l’origine d’une nécessité de l’État de se rapprocher de la population. En termes plus simples, il agit pour le compte de l’État. Le corps notarial dans la majorité des États dépend aussi bien du Procureur de la République que de la chambre départementale des conseillers notariaux.

Leur attribution la plus connue et sans doute la principale, c’est l’authentification de documents officiels. Il donne donc une valeur juridique aux documents que ses clients lui soumettent en y apposant son sceau. Mais, son rôle ne saurait s’arrêter à une authentification.

Il constitue un conseiller juridique auprès de sa clientèle. Il a pour charge de les accompagner dans la réalisation de certains actes. Il s’agit principalement :

  • De l’établissement de contrats de mariage.
  • De règlements de succession.
  • De l’établissement de testaments.

En plus de son attribution de conseiller, il peut aussi porter la cape de gestionnaire de patrimoine. Il n’est pas rare qu’un notaire soit désigné pour gérer un patrimoine familial et le faire fructifier. Il peut aussi exercer dans le secteur de l’immobilier. Si cela vous intéresse, recrutimmo.com devrait vous être utile.

Enfin, il peut aussi accompagner les entreprises dans leur développement. Il peut participer à la création des sociétés en rédigeant leurs statuts et les baux commerciaux.

Ce sont là certaines des nombreuses attributions que peut assurer l’officier notarial. Pour mener à bien ces missions, il va de soi qu’il est nécessaire de détenir certaines compétences particulières.

Quelles compétences faut-il pour devenir un bon officier en notariat ?

Certaines compétences inhérentes au monde professionnel sont incontournables. Il s’agit de vertus telles que le professionnalisme, le respect du Code du travail ou le sens du service.

La fonction de conseiller notarial, quant à elle, est intimement liée à certaines autres compétences qu’il vous serait bien utile de développer. Alors qu’une partie de ses compétences est liée à la connaissance de son domaine, une autre répond plus du comportement.

Les compétences professionnelles

Il doit pouvoir faire preuve d’une bonne maîtrise de certaines branches du droit. Il s’agit notamment :

  • Du droit notarial, propre à son métier.
  • Du droit fiscal et social.
  • Du droit des affaires et du droit civil en général.

En outre, il devra avoir une bonne connaissance de tout ce qui touche aux procédures judiciaires, pénales et civiles. Il aura tout intérêt à faire preuve de diplomatie et de pédagogie pour intervenir auprès de sa clientèle.

Les compétences comportementales

Ce sont des aptitudes liées à l’humain et qui se montreront utiles dans une carrière d’officier notarial. Il s’agit essentiellement de qualités telles que : la rigueur et l’autonomie, l’éthique et la déontologie, l’écoute active et l’esprit d’équipe.

Par ailleurs, il est important pour devenir un bon conseiller notarial de travailler sur les compétences rédactionnelles et managériales.

Quelle formation suivre pour devenir officier public ?

Avant 2023, il existait deux voies afin de choisir notaire pour métier. Il y avait la filière universitaire et la voie professionnelle. En 2022, un diplôme est créé et fusionne parfaitement les deux voies d’accès citées précédemment.

Il s’agit du diplôme d’études supérieures du notariat, plus communément appelé DESN. Entré en vigueur à la rentrée 2023, il constitue le moyen le plus sûr d’entreprendre une carrière dans le notariat.

Après la formation, sachez que vous disposez de plusieurs possibilités professionnelles. Il y en a certaines qui sont toutefois plus communes que d’autres. Entre autres, vous pourriez devenir :

  • Un professionnel individuel et postuler pour un office déjà créé.
  • Un travailleur salarié, que l’on appelle encore conseiller notarial assistant ; c’est l’option la plus fréquente.
  • Un professionnel associé ou si vous êtes bien en France, un conseiller notarial recruté pour les offices nouvellement ouverts par la loi Macron.

Peu importe le chemin que vous empruntez, sachez que ce métier fait vivre son homme. Vous bénéficiez également de possibilités d’évolution intéressantes.

Combien gagne un officier notarial et quelles sont les possibilités d’évolution de carrière ?

Il faut d’abord retenir que le salaire du notaire dépend de l’exercice de ses fonctions, qu’il soit salarié ou libéral. En tant que libéral, vous pourrez percevoir des émoluments et des honoraires de travail. Les libéraux gagnent jusqu’à 19.000 euros par mois, ce qui est très confortable.

Cependant, ses charges sont aussi plus élevées. Il doit assurer le paiement des impôts et rembourser l’étude notariale qu’il a acquise. Le salarié perçoit quant à lui environ 5.000 euros bruts, mensuellement.

Par ailleurs, un officier notarial peut décider de se consacrer entièrement à un pan particulier de son métier. Il existe de nombreuses ramifications notariales qui constituent des spécialités. Par exemple, un professionnel en notariat peut choisir de se consacrer à l’urbanisme et à l’environnement, ou au droit international privé.

Il peut se spécialiser en gestion de patrimoine et en droit des entreprises. Il peut aussi choisir d’exercer dans le secteur de l’immobilier. Ce ne sont là que quelques-unes des spécialisations possibles après une formation en notariat.


Plan du site